Quels sont les risques liés à l’utilisation d’une banque ?

L’activité des établissements bancaires est exposée à un niveau de risque élevé. Cela s’explique par la complexité et le volume de leurs opérations ainsi que leur internationalisation. Quels sont alors les risques liés aux services de ces organismes ? Nous vous présentons quelques risques financiers liés à l’utilisation des banques et leurs caractéristiques.

Le risque de crédit

Dans la gestion des risques bancaires, le risque de crédit est d’une importance primordiale. Il fait référence à la possibilité qu’un créancier ne reçoive pas de paiements sur un prêt. Toutefois, il peut le recevoir en retard. Le risque de crédit est donc un moyen de déterminer la capacité d’un débiteur à honorer ses obligations de paiement.

A lire en complément : Tout savoir sur l’assurance emprunteur crédit pro

Il existe deux types de risque de crédit. Le premier survient lors du financement des particuliers et des petites entreprises. Ceci peut être par le biais d’hypothèques, de cartes ou de toute autre forme de crédit. Le second trouve son origine dans les investissements réalisés par l’organisme (ventes d’actifs financiers, fusions ou acquisitions).

Risque de marché

Parmi les classes de risques bancaires, l’une des plus importantes est le risque de marché. Il a une portée très large, puisqu’il apparaît en raison de la dynamique de l’offre et de la demande.

A lire aussi : Pourquoi acheter une maison avec une agence

Le risque de marché provient en grande partie des incertitudes économiques. Ces dernières peuvent avoir un impact sur la performance de toutes les entreprises et non d’une seule en particulier. La variation des prix des actifs, des passifs et des dérivés fait aussi partie de ces sources de risque.

C’est par ailleurs le risque auquel s’expose une entreprise qui importe ses intrants en payant en dollars. Cependant, il vend le produit final en monnaie locale. En cas de dévaluation, cette société pourrait subir des pertes qui l’empêcheraient de faire face à ses obligations financières.

Le risque de liquidité

La gestion des risques bancaires doit prêter attention à la liquidité. En effet, chaque organisme bancaire doit s’assurer qu’il dispose de liquidités suffisantes pour payer ses dettes ou ses remboursements.

Le risque de liquidité consiste précisément en cela : la possibilité que la banque ne respecte pas ses engagements. Une cause possible est une mauvaise gestion de la trésorerie.

Par exemple, la banque peut avoir un montant important de fonds propres, mais aussi un risque de liquidité élevé. En effet, les banques ne peuvent pas convertir ces actifs pour faire face à leurs dépenses à court terme. Il est donc nécessaire que chacune d’elles vérifie si elle dispose d’actifs circulants pour régler ses engagements.

Risques opérationnels

Enfin, parmi les risques bancaires, il y a aussi le risque opérationnel. Il survient en raison du manque de contrôles internes au sein de l’établissement ou de défaillances technologiques. Ces risques peuvent aussi provenir d’une mauvaise gestion, d’erreurs humaines ou d’un manque de formation des employés.

La conséquence de ce risque se traduit presque toujours par une perte financière pour la banque en question. De même, il survient, par exemple, lorsqu’on utilise un logiciel non mis à jour. À l’inverse, la banque s’expose à un tel risque si elle ne dispense pas la formation nécessaire aux employés.

Ceux-ci doivent connaître les dernières nouveautés et évolutions des systèmes. Dans les deux cas, l’organisme peut être confronté à une série de problèmes, tels que des pannes de système informatique.

Articles similaires