Les étapes de création de son entreprise

Les étapes de création de son entreprise

La France connaît une bonne vague de personnes désireuses de créer leur propre entreprise. C’est une solution de plus en plus envisagée pour différents types de projets. Cela se justifie par les conditions favorables offertes par les dispositions légales en la matière, mais également celles qu’offrent le marché.

Cependant, bien que ces conditions soient réunies, il y a des règles à suivre afin d’aboutir efficacement à la concrétisation du projet de création d’entreprise. Ainsi, si vous souhaitez vous lancer dans les démarches, découvrez les étapes que vous devez suivre.

A lire aussi : Quelle différence entre directeur adjoint et adjoint au directeur?

Le choix du statut juridique

La création d’une entreprise est une possibilité que la loi vous offre quel que soit votre projet. À cet effet, les textes légaux ont prévu des dispositions qui établissent une liste de statut juridique que vous pouvez choisir. Le choix doit se faire en fonction de l’activité que vous souhaitez entreprendre.

Vos objectifs sur le long terme, vos moyens financiers, l’envergure du projet, et surtout le nombre d’associés que compte l’entreprise sont aussi des détails qui peuvent vous permettre de choisir le statut juridique qui vous convient. Vous pouvez aussi procéder à la création d’une société en ligne. Mais la procédure à suivre diffère.

A lire également : Comment motiver le personnel sans argent ?

Ainsi, si vous décidez de la création d‘une entreprise individuelle, la procédure sera courte en ligne. Vous êtes épargné de certaines étapes qui concernent les sociétés. Vous bénéficiez notamment de l’appui d’un expert que vous allez consulter.

L’option d’une plateforme de ligne sur la création d’entreprise est à privilégier. La création d’une société avec les statuts juridiques tels que la SARL, la SAS, ou encore la SCI quant à elle implique une succession d’étapes que vous devez suivre. Chacun des ces statuts comporte des avantages et des exigences auxquelles l’entreprise devra répondre.

Les étapes de la création d’une entreprise

La création d’une entreprise de grande envergure est régie par des dispositions spécifiques au choix du statut choisi. Ainsi, l’entrepreneur se doit de respecter les différentes étapes prévues par les textes en vigueur. Si vous optez pour la création d’une société qui nécessite notamment une association avec d’autres partenaires, il y a essentiellement 4 étapes à suivre.

La rédaction des statuts, le dépôt du capital social, la publication au journal d’annonces légales, et la procédure d’immatriculation sont ces différentes étapes. Mais avant de vous lancer dans cette procédure administrative, vous devez envoyer une demande de création d’entreprise au Centre de formalités des entreprises. Cette formalité concerne également les entreprises individuelles.

La rédaction des statuts

La rédaction des statuts annonce le processus de création d’une société. Il s’agit d’une phase importante très importante qui prend en compte les bases sur lesquelles la société doit fonctionner tout au long de son existence. Le statut établit l’ensemble des dispositions liées au fonctionnement de l’entreprise durant toute sa vie. La rédaction de ce document important exige de vous une rigueur particulière, afin de ne pas oublier les points essentiels que vous devez souligner.

À cet effet, il est vivement recommandé de faire recours aux prestations d’un expert pour s’assurer d’avoir des statuts qui respectent les normes. L’avocat ou l’expert-comptable ou une plateforme juridique sont les professionnels fiables à qui vous pouvez confier la rédaction du statut.

Si vous avez des compétences dans le domaine juridique, vous pouvez aussi vous y mettre en vous servant des instructions d’une plateforme en ligne, ou d’un exemplaire de statut. Les points essentiels tels que l’objet et le capital social, le nom de l’entreprise, l’identité du dirigeant, etc… doivent être mentionnés dans le statut de l’entreprise.

étapes de création de son entreprise

Le dépôt du capital

Comme son nom l’indique, le capital social est une somme que vous devez déposer au nom et pour le compte de l’entreprise. Le paiement de ces frais montre l’envergure du projet que vous entamez. La somme est payée à la banque ou auprès d’un notaire sur un compte bancaire professionnel. Pour la réunir, vous aurez besoin des apports des autres associés. Ce qui vous permet de constituer un montant important très rapidement.

Toutefois, la loi n’impose pas une somme définie à déposer comme capital dans le processus de la création d’une entreprise. Il revient à l’entreprise de prendre cette décision en fonction de l’activité à mener et de l’envergure du projet. Le plus important est de rester dans la fourchette proposée. Le montant minimum est de 1 euro.

La publication au journal d’annonces légales

Le journal d’annonces légales (JAL) est également impliqué dans le processus de création d’une entreprise. C’est une phase administrative à laquelle vous devez satisfaire pour continuer la procédure de création. Elle constitue également un canal par lequel vous serez connus par des potentiels futurs prospects, en fonction de l’activité que vous menez. Ce qui vous permet d’avoir une clientèle avant que l’entreprise ne soit immatriculée.

Pour cela, le dossier à déposer pour cette publication doit être déposé au JAL de la même préfecture que celle de l’entreprise. La demande de publication doit comporter des détails tels que, l’objet social et l’adresse. Une attestation de parution vous sera délivré à l’issu de cette phase

La procédure d’immatriculation

Il s’agit de la dernière étape de la création d’une entreprise et la plus importante. La réponse finale obtenue de la part de l’entreprise juge du respect des différentes démarches qui sont imposées.

En effet, l’immatriculation consiste à constituer un dossier qui comporte toutes les pièces justificatives reçues pendant le processus de création. Il s’agit notamment des attestations de dépôt et de parution respectivement reçues à la banque.

L’original des statuts de la société, et d’autres documents légaux sont aussi apprêtés. Le tout est déposé auprès du greffe du tribunal compétent ou au centre des formalités. Il est important de faire attention à mettre toutes pièces dans le dossier d’immatriculation.

Vous pouvez bien obtenir un rejet de la part de l’autorité compétente après une étude du dossier en cas d’un défaut. La réponse réponse favorable entraîne la réception d’un Kbis qui confirme l’existence de votre entreprise. Grâce au numérique, toute cette procédure peut être menée sans que vous n’ayez à vous déplacer. Il suffit d’opter pour une procédure de création en ligne via un site en ligne dédié à cela.

Le business plan : une procédure à respecter en amont

Avant de vous lancer dans le processus de création d’une entreprise, plusieurs démarches peuvent être menées en amont. L’objectif est de mieux préparer le projet d’entreprenariat, de décider des activités à mener et ses règles de fonctionnement qui devront permettre à l’entreprise d’évoluer. Tout ceci est préparé grâce à un business plan.

C’est un document important que vous devez prioriser avant de commencer la procédure administrative de création de l’entreprise. Sa rédaction peut se faire seule lorsque vous envisagez de créer une entreprise individuelle. L’implication de vos associés est essentielle lorsque vous décidez de créer l’entreprise à plusieurs.

Cependant, pour faire le business plan, il y a plusieurs étapes qui doivent être suivies par l’entrepreneur. Ceci dans le but d’assurer à sa future entreprise un bon déroulement des activités avec l’adoption des stratégies adéquates.

L’utilité d’un business plan

Pour une entreprise qui se veut prospère sur plusieurs années, la réalisation d’un business plan est un moyen très utile. Le business est en effet un document qui ne se rédige d’un seul coup de magie ou en un seul jour. Il s’agit d’une succession d’étapes que le futur dirigeant d’une entreprise doit suivre.

Cela implique la considération de l’activité à mener, le choix d’un environnement favorable à l’écoulement des biens et services de l’entreprise, les objectifs à court, moyen et long terme, sans oublier les stratégies adéquates à mettre en œuvre pour répondre aux demandes et exigences du marché.

Tous ces détails font partie d’un business plan réussi. Une fois réalisé, il peut vous permettre de gagner un nombre important de clients et de partenaires prêt à vous soutenir à travers un financement. Une ressource dont vous avez certainement besoin pour mettre sur pied l’entreprise, mettre en œuvre les différentes idées importantes pour que l’entreprise prenne une envolée. À cet effet, le business plan est présenté à ses personnes prêtes à vous aider et capable de vous soutenir dans le projet de diverses manières.

Comment faire le business plan de votre entreprise ?

Comme cela a été précisé précédemment, la rédaction d’un business plan est d’une importance capitale pour une entreprise en attente de création. Pour les professionnels dans le domaine de l’entrepreneuriat, c’est une phase bien maîtrisée qui peut se faire avec des astuces claires. Pour les nouvelles personnes désireuses d’entreprendre, des recherches doivent être faites sur chacune des étapes de la réalisation d’un business plan.

Au total 9 étapes sont à considérer pour réussir. Il s’agit notamment de la rédaction de l’exécutive summary, de la présentation de l’équipe fondatrice, de l’exposition de valeurs de votre projet, de procéder à l’étude du marché, de définir une stratégie commerciale et celle de la communication, d’établir votre model business, de faire un choix de statut juridique, et enfin de trouver des fonds pour le financement du projet.

Toutefois, si vous éprouvez des difficultés, vous pouvez vous faire assister par un expert en la matière, afin d’avoir plus de facilité à vous en sortir. Il y a également des business plan à découvrir sur des plateformes en ligne. Cela pourrait aussi vous aider à avoir les meilleures idées pour répondre efficacement à chaque étape de la procédure de réalisation d’un business plan.

Articles similaires