Maison

Le guide pour changer ses fenêtres

Que vous souhaitiez moderniser votre intérieur, vous préserver du bruit extérieur ou bien faire de substantielles économies sur votre facture énergétique, changer vos fenêtres est très simple. Performances thermiques et acoustiques, sécurité, style, budget, il suffit pour cela de passer en revue les principaux critères pour opter pour les bonnes fenêtres, celles qui correspondent à vos besoins et à vos envies. Gros plan.

Changer ses menuiseries, des atouts importants

Rien de tel que de troquer ses anciennes fenêtres contre de nouvelles, bien plus performantes en tous points. Et pour cause, si cela améliore l’isolation thermique en réduisant les déperditions de chaleur de 15 %, l’effet « paroi froide » mais aussi la facture de chauffage, cela permet surtout d’accroître le confort de toute la tribu, de les préserver des nuisances sonores extérieures mais aussi des intrusions. 

Bien entendu, mieux vaut pour cela commencer par les fenêtres situées dans les pièces les plus exposées dans un premier temps. Pour autant, en optant pour une entreprise RGE comme https://solabaie.fr par exemple, il peut être judicieux d’effectuer le remplacement de toutes les fenêtres en même temps et à minima d’au moins la moitié des parois vitrées. Et pour cause, le label RGE permet de bénéficier d’aides – éco-prêt, Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique parmi tant d’autres – de la part de l’État mais aussi des institutions publiques locales. L’occasion d’améliorer la performance thermique de toute l’habitation, réduire sa facture énergétique tout en se bénéficiant d’aides financières très intéressantes

Déterminer quelles fenêtres choisir

Plusieurs critères sont à prendre en compte dans le choix de vos fenêtres : les matériaux, le type d’ouverture, le vitrage.

Le choix du matériau 

Qu'elles soient en bois, en PVC, en aluminium et même mixtes, les menuiseries ont, chacune, leurs avantages, mais aussi leurs inconvénients. Thermiquement très efficaces, les fenêtres en bois demandent un entretien particulier et surtout, régulier. Elles sont aussi fabriquées avec un produit naturel, durable et recyclable et sont d’aspect chaleureux. Seul bémol, le prix qui reste plus élevé que la moyenne. Les profilés en aluminium au-delà du fait d’être personnalisables et très résistants, n’en restent pas moins peu onéreux. Inaltérables, ils ne demandent que peu d’entretien pour retrouver l’éclat d’origine. C’est aussi une option parfaite pour les grandes surfaces. Pour autant, mieux vaut privilégier des modèles à double voire triple vitrage pour optimiser l’isolation thermique. Économique et très isolant, le PVC est le matériau le plus plébiscité en rénovation. La seule ombre au tableau, le choix des couleurs qui est plus restreint. Mais il ne s’agit là que d’un détail tant il ne demande pas d’entretien, peut se composer d’autres matériaux, offre une très bonne isolation thermique et/ou phonique et se recycle. 

Le type d’ouverture

En rénovation ou en construction, la question reste posée : quelle ouverture choisir ? Cela dépend bien entendu de votre mode de vie, mais aussi de vos envies. Sachez toutefois qu’il en existe de différentes sortes. Les fenêtres à battant ou à la Française sont le modèle d’ouverture le plus classique répandu dans les habitations. Cela permet de ventiler les pièces de vie sans contraintes d’autant plus si elles sont équipées de l’option « oscillo-battant ». Dans ce cas, il est alors possible d’entrebâiller le haut de la fenêtre ou de l’ouvrir à la manière d’une fenêtre à la française. Un système polyvalent donc aussi fonctionnel que pratique. Il existe aussi des fenêtres coulissantes dont le système à coulissement permet alors l’aération des pièces sans réduction de l’espace. Les fenêtres à châssis fixe ne peuvent certes pas s’ouvrir, mais elles apportent beaucoup de luminosité. Elles sont donc idéales pour créer un puits de lumière.

Le choix du vitrage

Équipé de deux verres et d’une lame d’air entre les deux, le « double vitrage » diminue les condensations et les déperditions thermiques. Le vitrage amélioré peut être aussi équipé de deux verres et d’une lame d’air combinés à une fine couche à base d’argent entre les deux. Cela permet alors à la chaleur intérieure de ne pas s’échapper vers l’extérieur et d’optimiser son pouvoir isolant par 3. Les menuiseries les plus performantes doivent alors présenter un coefficient thermique inférieur à 1,4 W/m2.K. Et, pour animer les carreaux, il est possible d’y intégrer des petits-bois ou de les graver directement sur le verre. En marge, il est également possible d’améliorer le confort acoustique en optant pour un vitrage acoustique. Il existe aussi des verres trempé sécurit, très résistant qui garantit une sécurité optimale en cas de choc, d'infraction notamment. 

Pour finir, la fenêtre peut être également inviolable ou réduire fortement le risque de cambriolage avec des dispositifs adéquats et être commandée à distance pour compléter les installations domotisées de votre logement.  

Partager cet article !