Actu

Comment installer un SSD sur un PC portable ?

Le concept : un disque dur et un SSD

Les SSD sont de plus en plus populaires, mais ils présentent deux défauts majeurs : le prix, d’abord, mais surtout la capacité. Beaucoup de gens peuvent mettre une grande quantité pour une machine plus rapide, mais peu peuvent s’installer sur 16 ou 32 Go même sur un ordinateur portable.

A lire en complément : Action de « street marketing », avez-vous pensé à des échassiers ?

Dans cet article, nous allons expliquer comment installer un SSD dans un ordinateur portable tout en stockant un disque dur pour le stockage de données. Il existe plusieurs méthodes, certaines plus simples que d’autres, nous les examinerons.

DÉCALAGE  : Consultez notre comparaison SSD

A lire en complément : Optimisez votre CV à l’aide du stylo 3d

Installation de plusieurs disques durs : méthodes

Pour installer un deuxième disque dur, il existe plusieurs solutions. Certains sont simples et d’autres moins. Regardons les différentes possibilités.

Le plus sophistiqué

La solution la plus simple est d’acheter un ordinateur portable pouvant accueillir deux (ou trois) disques durs. La plupart des modèles avec une diagonale d’écran de 17 pouces (ou plus) sont dans ce cas. Dans ce cas, l’installation d’un SSD et d’un disque dur ne pose aucun problème : il suffit de les placer chacun dans un emplacement différent. Attention, certains appareils (comme le MacBook Pro 17 pouces) sont limités à un emplacement.

Ordinateurs portables avec une baie : un choix intéressant

La deuxième solution est assez commune chez certains fabricants et implique l’utilisation d’une baie pour y insérer un deuxième disque dur. Le concept de baie est assez simple : le lecteur optique est amovible et peut être remplacé par des accessoires tels qu’une seconde batterie, un module vide (pour le poids) ou un disque dur.

Lenovo, Dell et Toshiba (par exemple) équipent certaines de leurs machines de ce type d’accessoires. L’ensemble est assez simple à utiliser : supprimer le boîtier contenant le lecteur optique et insérez un boîtier contenant un disque dur.

Habituellement, deux problèmes se posent : les disques optiques sont encore souvent situés dans ATA, ce qui nécessite l’utilisation d’un disque dur selon cette norme, et les boîtiers ne sont pas toujours faciles à trouver. Le prix est généralement modéré : entre 30 et 60 euros pour un modèle qui accepte un disque dur.

Attention, certains ultraportables (comme le Lenovo X300) sont équipés d’une baie, mais n’acceptent pas les disques durs car ils sont trop minces.

Notre solution : un peu de bricolage

Notre solution est moins élégante mais tout aussi efficace : nous avons remplacé le lecteur optique par un disque dur. Vous pourrez découvrir comment nous avons résolu nos problèmes dans Continued.

Une solution moins élégante

Notre est moins élégante, mais aussi efficace que les deux premiers. Le problème est simple : notre ordinateur portable est un MacBook Pro 15 pouces. Apple ne fournit pas la possibilité de remplacer le lecteur optique par un disque dur, et cet ordinateur portable n’a qu’un seul emplacement de 2,5 pouces.

Remplacez le lecteur optique par un disque dur

Pourtant, il y a une solution : l’OptiBay de MCE. Il s’agit d’un cas qui inclut un adaptateur pour connecter un disque dur au lieu du lecteur optique. Puisque notre ordinateur portable utilise un disque optique ATA, le disque dur doit, bien sûr, utiliser la même interface. OptiBay est disponible pour MacBook et MacBook Pro, en deux versions : pour les appareils dotés d’un lecteur optique fin (12,5 mm d’épaisseur) et pour les appareils équipés d’un lecteur optique ultra-fin (9,5 mm).

OptiBay peut être utilisé sur n’importe quel ordinateur portable, mais nécessite quelques ajustements du tiroir (par exemple). Un OptiBay vaut 99$, mais peut être accompagné d’un disque dur externe ou lecteur optique.

Le choix des composants : le disque dur

Après l’achat de l’adaptateur, il était nécessaire de choisir le disque dur et le SSD. Pour le premier, il fallait un modèle ATA et une capacité appropriée (au moins 120 Go). La vitesse n’a pas d’importance, elle ne sera utilisée que pour stocker des données, les applications sont sur le SSD.

Notre choix était sur un Samsung HM160 (5,400 rpm 160 GB). Notez que les dernières générations de disques durs 2,5 pouces ne sont plus produites en ATA et sont limitées à SATA, ce qui limite la capacité (des modèles de 250 Go existent, mais sont rares).

Le deuxième choix : le SSD

Deuxième problème, quel SSD choisir ? Tout d’abord, il devait s’agir du SATA, le disque dur d’origine de la machine utilisant cette interface. Deuxièmement, la capacité devait être d’au moins 32 Go permet d’utiliser un système d’exploitation récent tel que Mac OS X Leopard ou Windows Vista sans problèmes pendant que les applications restent sur le SSD.

En fin de compte, nous avons choisi un Mtron Mobi 3000 32 Go. Ce SSD rapide (il est annoncé à 100 Mo/s en lecture et 80 Mo/s en écriture) utilise une interface SATA et est l’un des modèles les plus renommés à l’heure actuelle.

Installation du SSD

Première étape, changez le disque dur. Alors que sur la plupart des ordinateurs portables le disque dur est assez facilement accessible (il suffit généralement de dévisser une ou deux vis), le MacBook Pro doit démonter la machine presque complètement. Comme nous le verrons, ce n’est pas facile.

Lorsque vous utilisez un PC

Lorsque vous utilisez un PC, tel que le Samsung R60 que cet article illustre également, retirez deux vis et soulevez une trappe pour accéder au disque dur, comme nous pouvons le voir.

Avec MacBook Pro

Pendant ce temps, la machine d’Apple nécessite le démontage de la plupart du châssis. Regardons toutes les étapes d’installation du SSD dans un MacBook Pro.

Notez que le SSD, malgré son prix élevé (470 euros sans taxes), est fini assez mal. Par exemple, nous avons dû appuyer sur le boîtier pour visser le MacBook Pro d’origine, alors qu’ils étaient dans une taille complètement standard.

Le deuxième disque dur installer

Deuxième étape, installez le deuxième disque dur. Dans un ordinateur portable 17 pouces, c’est simple : il suffit d’ouvrir une trappe et de l’installer. Dans d’autres modèles, l’installation du disque dur au lieu du lecteur optique est également une option (lorsque le fabricant propose une baie, telle que Dell). Malheureusement, nous avons vu, notre ordinateur portable ne le permet pas non plus.

Installer OptiBay

Comme nous l’avons vu, nous avons dû obtenir un adaptateur appelé OptiBay. Voici, en quelques photos, l’installation de l’OptiBay dans notre test MacBook Pro.

Dans un ordinateur portable classique

Dans un appareil classique, achetez une baie qui reçoit un disque dur (tel que Lenovo ou Les appareils Dell offrent cette option) ou utilisent un boîtier tel que OptiBay. Le modèle que nous avons testé est adapté aux Mac (qui utilisent un lecteur à fente sans tiroir) mais il est facile à personnaliser.

Notez que certains fabricants, tels que Sony, proposent même cette option directement : le Vaio TZ (un ultra-portable) peut recevoir un disque dur de 2,5 pouces à côté du disque dur 1,8 pouces (au lieu du lecteur optique).

Quelques tests comparatifs

Même si ce n’est pas le but de cet article, nous n’avons pas résisté à vous donner une vue d’ensemble des performances SSD. Nous avons repris le protocole de test utilisé pendant le test MacBook Air.

La configuration

La configuration de test est un MacBook Pro de 15 pouces (juin 2007).

  • Processeur Core 2 Duo 2,2 GHz (cache L2 de 4 Mo, bus 800 MHz)
  • 4 GO DDR2-667
  • nVidia Geforce 8600M GT 128 Mo carte graphique

Le support de stockage est clairement différent : un disque dur Fujitsu dans la version du disque dur (2,5 pouces, 160 Go, 5,400 tr/min) et un SSD Mtron dans le second cas (2,5 pouces, 32 Go).

Démarrage

Un peu plus rapide que le MacBook Air et le SSD, le MacBook Pro renforcé avec un SSD est nettement plus rapide que la version du disque dur.

Photoshop CS3

**

Le lancement d’Adobe Photoshop CS3 est incomparablement plus rapide sur la version SSD : nous divisons le temps de chargement par trois. L’ouverture d’une image de 500 Mo (format TIFF) est également beaucoup plus rapide, même si la différence est plus petite.

Notez que le MacBook Pro est légèrement plus rapide que MacBook Air, bien que la mémoire et le processeur jouent un peu.

Microsoft Word 2008

Le lancement de Microsoft Word 2008, un programme très lent, utilise vraiment le SSD : le temps de chargement est divisé par trois. Malgré tout, même avec un SSD, le lancement de Word 2008 reste extrêmement lent (surtout face à la version Windows).

Décompresser les fichiers

Pour le dernier test, nous avons essayé d’extraire une archive (.rar) qui contenait quelques fichiers volumineux (environ 500 Mo) et beaucoup de petits fichiers (moins de 1 Mo). Sur ce test précis, nous voulions montrer l’un des défauts de SSD, en écrivant de petits fichiers.

Le MacBook Air SSD, relativement moyen en débit pur, est beaucoup plus lent que le MacBook Mtron Prof. Même s’il s’agit d’un test effectué pour punir les SSD, le Mtron est également plus rapide que le disque dur.

Trouver

En fin de compte, que faut-il conclure ? Il est assez facile d’utiliser un disque dur et un SSD en même temps si vous utilisez le modèle d’ordinateur portable droit. Pour d’autres, comme nous, cela reste tout à fait possible, même si l’opération prend du temps.

Un ordinateur portable évolutif, qui utilise des périphériques amovibles (Dell, Lenovo, Toshiba, etc.), est bien sûr beaucoup plus approprié que les machines grand public (ou dans notre cas un Mac).

Pour le SSD lui-même, il est extrêmement efficace et vraiment agréable à utiliser. Le confort d’utilisation vaut-il le prix (élevé) des SSD ? C’est à vous de voir. Si vous avez les ressources financières nécessaires, la réponse est, bien sûr, oui.

D’un autre côté, si l’aspect prix est un problème, nous ne pouvons vous conseiller qu’une chose : attendre. Les SSD demeurent une solution récente (dans le domaine du grand public) qui évolue constamment. Et l’un de ces développements est le prix, qui est en baisse régulièrement.