Finance

5 solutions de financement à court terme idéales pour le TPE/PME

En temps de crise, le TPE et les PME rencontrent des difficultés financières. Plusieurs de ces structures sont même contraintes de mettre la clé sous la porte. Toutefois, avant d’envisager une telle option aussi extrême, il est recommandé de penser aux diverses solutions de financement à court terme qui existent. Nous vous invitons à prendre connaissance de ces solutions dans cet article.

L’affacturage

L’affacturage est une solution assez adaptée aux PME qui sont dans un registre BtoB. Également appelé factoring, il permet à ces entreprises de céder leurs créances clients à une filiale de groupe bancaire. Désignée sous le nom de factor dans ce contexte, cette filiale permet à votre entreprise en difficulté de récupérer des liquidités.
Par ailleurs, c’est un mode de financement permanent, car il est destiné à financer les besoins en fonds de roulement de votre société. Alors, le montant du financement évolue en fonction des créances cédées. Vous êtes invité ici à Découvrir Bibby Factor, une solution intéressante d’affacturage.

A découvrir également : Service saisie fiche produit pas cher : comment optimiser sa fiche produit ?

Le crédit de trésorerie

En dehors de la solution d’affacturage proposée notamment par Bibby Factor, il y a le crédit de trésorerie. Avec cette solution, au premier signe de faiblesse financière, votre banquier peut vous accorder un crédit supplémentaire, des facilités de caisse ou même vous permettre un découvert plus large. C’est une solution de financement auquel vous pouvez opter pour couvrir les besoins ponctuels et limités. Toutefois, pour bénéficier d’un crédit de trésorerie, votre entreprise est tenue de présenter en général une bonne gestion de ses finances et une bonne viabilité.

L’escompte

Lire également : Seniors, des conditions de vie de plus en plus précaires

L’escompte est une forme de crédit professionnel à court terme dont les TPE/PME se servent pour obtenir rapidement de la trésorière. Il a l’avantage d’être pratique et de disposer d’un fonctionnement assez simple. En effet, lorsque le besoin se fait sentir, l’établissement bancaire verse à votre entreprise une avance de trésorerie, en contrepartie de la cession d’un effet de commerce.
Il y a cependant dans le contrat de financement, un taux d’intérêt, de même qu’une commission qui est pourvue à la banque.

La cession de créances

Lorsque les besoins de votre entreprise accroissent et se font récurrents et que les montants pour les couvrir sont élevés, votre banquier peut recourir à la cession des créances à votre demande. En effet, celle-ci rachète à votre PME ses créances, tout en s’octroyant une commission sur la somme rendue par le client débiteur. Ainsi, si ce dernier est défaillant, c’est l’entreprise qui est tenue responsable.

Les subventions et aides publiques

Les subventions et aides publiques constituent la dernière solution de financement à court terme qui vous est recommandé. En effet, les organismes territoriaux, nationaux et européens prévoient des subventions pour soutenir les TPE/PME. Elles sont connues pour être contraignantes, puisqu’il y a un certain nombre de critères à remplir pour être éligible à les recevoir. Au nombre de ces critères, la création d’emplois, la promotion d’un circuit court, de même que le regroupement d’entreprises constituent les principales.
Si vous envisagez d’opter pour cette solution, vous pouvez vous rapprocher des Chambres des métiers et de l’artisanat et des Chambres de commerce et d’industrie pour prendre connaissance de toutes les spécificités qui y sont liées.