Quels sont les frais de notaire pour un marchand de biens ?

Le marchand de biens est ce professionnel dont l’activité principale est l’achat et la revente de biens immobiliers dans le but d’en tirer des bénéfices.

L’un des aspects intéressants de ce « business » est que le marchand de biens pourrait être amené à payer des frais de notaires très réduits.

A découvrir également : Comment investir en bourse en Afrique ?

Si vous désirez avoir de plus amples informations sur les frais de notaire pour un marchand de biens, cet article devrait vous intéresser.

Qu’est-ce que les frais de notaire ?

Les frais de notaire constituent le montant qu’un potentiel acquéreur doit payer en plus du prix d’achat d’un bien qu’il acquiert.

A lire en complément : 5 solutions de financement à court terme idéales pour le TPE/PME

Le terme « frais de notaire » voudrait dire que cet argent revient intégralement au notaire qui se charge par la suite d’en faire une transaction à qui de droit. Cependant, ce n’est qu’une petite partie qui lui reviendrait sous forme d’émoluments.

En se basant sur ce qui précède, on peut alors dire que les frais de notaire d’un marchand de biens représentent ainsi la somme que doit payer celui-ci en tant qu’acquéreur d’un bien.

Par conséquent, le marchand de biens ou le professionnel de l’immobilier doit scrupuleusement s’acquitter de ces frais.

S’il s’agit d’un partenariat sur le long terme, celui-ci peut même chercher à obtenir des réductions sur les honoraires du notaire.

Les frais de notaire sont composés de divers émoluments. Il y a d’abord les frais de formalité et des débours qui peuvent tourner autour de 1200 euros.

En dehors de ceux-ci, les frais de notaire prennent également en compte les émoluments calculés sur la base d’un barème lié au prix de vente du bien.

En dernier lieu, ces frais regroupent aussi les droits de mutation qui sont en réalité les impôts perçus par la fiscalité. Ceux-ci constituent 5,80 % du prix de vente du bien.

Par ailleurs, il faudrait savoir que plus les frais de notaire sont élevés, plus ils peuvent faire augmenter de manière considérable le coût de la transaction.

Comment se fait le calcul des frais de notaire d’un marchand de biens ?

Pour les marchands de biens novices dans le domaine, le calcul des frais de notaire peut paraître complexe. Pour faire ce calcul, il faudrait ajouter 2 ou parfois 3 % au coût d’acquisition du bien selon son état (ancien ou neuf).

Par ailleurs, le taux à appliquer en matière d’acquisition immobilière va varier en fonction du montant des transactions.

En ce qui concerne les droits de mutation, ceux-ci sont à peu près de 0,715 % pour les marchands de biens. Cependant, ils ne seront applicables que lorsque le bien est vendu effectivement avant 4 ans. Au-delà de cette période, ils passeront à 5,09 %. Toutefois, les frais fixes demeureront inchangés.

Pour finir, les émoluments qui constituent les honoraires que perçoit le notaire lors d’une vente immobilière sont en effet fixés par le gouvernement. Ils sont en réalité la seconde plus grosse part des frais de notaire après les droits de mutation.

Ils sont calculés en prenant en compte le barème des frais de notaire composant de nombreuses tranches de valeur de biens. À chacune de celles-ci, un pourcentage dégressif est appliqué.

Articles similaires