Santé

L’hypnose et état d’hypnose : explication et fonctionnement

L’état d’hypnose est un état modifié de la conscience situé entre la veille et le sommeil. Dans cet état, notre esprit appréhende les choses du quotidien ou exceptionnelles différemment, revisitant notre perception de la réalité.

Comment fonctionne l’hypnose ?

L’état hypnotique ou état d’hypnose est une transe naturelle que nous expérimentons plusieurs fois par jour sans nécessairement nous en rendre compte. Cela peut être quand notre esprit perd pied avec la réalité pendant que nous lisons un bon livre ou quand nous sommes “dans la lune ». Durant de tels événements, notre esprit se soustrait de la réalité. Cet état particulier, c’est celui que l’on recherche dans le cadre de l’hypnose.

A lire également : Soins dentaires, implant dentaire : choisir une bonne assurance dentaire

Pour schématiser, une personne placée en état d’hypnose voit sa conscience se soustraire de la réalité et de ses contraintes. Notre concentration mentale est intacte, et notre corps détendu. Les différents freins, les règles de la vie en groupe, les qu’en-dira-t-on imposés par notre vie en société, n’ont plus cours. C’est un peu un état dans lequel notre esprit se révèle réellement tel qu’il est, sans aucune barrière, sans filtre.

Les différentes techniques de l’hypnose

Pour atteindre un état hypnotique, plusieurs techniques d’hypnose sont possibles. Hypnose directe, hypnose Ericksonienne, hypnose conversationnelle, neuro-hypnose, quelles sont les différentes formes ?

A lire en complément : Quels sont les différents modèles de cup adaptés à chaque femme ?

L’hypnose directe

Connue depuis plusieurs siècles, la technique de l’hypnose directe est la plus classique. C’est celle qui est utilisée en général par le thérapeute dès lors qu’il veut agir rapidement sur le bien-être de son patient. Cela peut être par exemple pour soulager une douleur, le tranquilliser face à un problème ou modifier une addiction.

Pour cela, le praticien doit se mettre en position haute par rapport à son patient. Cela signifie qu’il est directif et qu’il emploie un ton monotone pour provoquer un apaisement rapide.

L’hypnose Ericksonienne

Dans le monde occidental, l’hypnose Ericksonienne est de loin la plus pratiquée. Elle doit son nom au psychiatre américain Milton Erickson qu’il l’a mise au point. Contrairement à l’hypnose classique, le praticien n’est pas du tout directif. Il n’ impose rien à son patient, mais va au contraire chercher à rentrer en contact avec l’univers de la personne qui est en état d’hypnose. On dit d’ailleurs que le thérapeute est en position basse.

De fait, le praticien n’impose pas un ton et des idées. Au contraire, c’est à lui que revient l’obligation de s’adapter à son patient, notamment en ce qui concerne le langage et le ton qu’il emploie. De fait, le thérapeute se positionne davantage comme un accompagnant.

L’hypnose conversationnelle

Se rapprochant de l’hypnose indirecte, l’hypnose conversationnelle ne passe pas par une phase de transe profonde. L’hypnothérapeute converse avec son patient pour trouver une solution à un problème précis.

La neuro hypnose

La neuro hypnose est une pratique qui se rapproche de l’hypnose Ericksonienne dans le sens où elle place le patient au cœur de l’hypnose. Celui-ci est placé dans une phase de transe profonde durant laquelle le thérapeute est directif.

Il s’agit là que de quelques-unes des différentes techniques d’hypnose. Il en existe en effet de très nombreuses.

Quand faire appel à l’hypnose ?

Placer une personne en état hypnotique, c’est s’ouvrir des portes vers son inconscient. C’est également lui donner la possibilité de trouver en elle la volonté ou les solutions pour faire face à un problème.

L’hypnothérapeute est généralement sollicité pour aider face un changement important dans la vie, que ce soit pour faire face à un problème psychique ou physique. Ainsi, le praticien peut par exemple être sollicité pour tout ce qui est problème de tabagisme, gestion des émotions, du stress et de l’anxiété, troubles de l’apprentissage, perte de poids, gestion de la phobie, perte d’un proche, troubles du sommeil ou encore traumatisme enfoui.

Tout le monde est-il réceptif ?

Aussi surprenant que cela puisse sembler, tout un chacun est réceptif à l’hypnose. En effet, tous les jours, nous nous trouvons à un moment ou un autre dans un état, non pas d’hypnose, mais où notre esprit fait abstraction de ce qui l’entoure.

Cela arrive quand vous êtes absorbé par un livre et que vous ne percevez plus la réalité et les choses qui vous entourent, ou tout simplement, juste avant de tomber entre les bras de Morphée.
L’hypnose ne fait que reproduire et prolonger cet état.