Maison

Ce qu’il faut savoir sur les plafonds soufflants à flux laminaire verticaux

Les plafonds soufflants à flux laminaires verticaux sont des installations que l’on retrouve dans presque tous les laboratoires. Suspendus au plafond ou installés sur un portique pour une meilleure protection des lignes de production ou encore des zones où l’air doit être très propre, ils sont équipés de filtres absolus HEPA de classe H14. Cet article vous propose un petit zoom sur ces installations incontournables en laboratoire.

Quelles capacités ?

En règle générale, tous les plafonds soufflants à flux laminaires sont conformes aux normes européennes, notamment la norme EN 1822 et CEI 66.5. L’air ambiant qui est aspiré à travers les deux filtres est dirigé par le ventilateur radial dans le plénum. Ce qui permet une distribution homogène de l’air tout en garantissant une pression tout à fait équilibrée sur le filtre HEPA.

De plus, grâce à la modularité de ses composants de base, le module reste très flexible et permet de réaliser certaines configurations adaptables aux diverses exigences, notamment dans les industries pharmaceutiques, de chimie, alimentaires, électronique ou mécanique. Aujourd’hui, un plafond soufflant à flux laminaire vertical est une installation que l’on retrouve dans presque tous les laboratoires d’analyse et permettent d’assurer la sécurité des techniciens.

Quelles caractéristiques ?

Dans un laboratoire, les plafonds soufflants à flux laminaires verticaux se déclinent souvent en une structure rectangulaire en acier inox. De plus, ils disposent d’une grille de protection du filtre installé. Pour leur installation, elle se fait en mode horizontale ou verticale, mais elle dépend du positionnement du produit à protéger avec le flux laminaire. En ce qui concerne le fonctionnement, la plupart des plafonds soufflants à flux laminaires que l’on retrouve en laboratoire fonctionnent en mode recyclage. Pour cela, ils disposent d’un monoventilateur radial soufflant. On a aussi un tableau de commande en plastique que l’on peut positionner sur un mur ou sur n’importe quel autre support.

Ce tableau de commande est d’une grande utilité pour le plafond soufflant à flux laminaire ans la mesure où il dispose d’un interrupteur automatique différentiel magnétothermique modulaire et celui-ci est proportionnel au nombre de modules protégés.

Que dire des accessoires ?

En ce qui concerne les accessoires, on a des œillets M12 en ce qui concerne la suspension du modulez au plafond, les pieds de supporte en acier inox ou encore le variateur automatique de vitesse des ventilateurs. Des lampes fluorescentes sont souvent disponibles pour éclairer la zone sous le module du plafonnier 36W.

Partager cet article !