Finance

Start-ups : 6 conseils pour réussir aux USA

Les USA offrent d’excellentes conditions qui favorisent la croissance et la rentabilisation des start-ups. Mais encore faut-il, pour bien en profiter, s’assurer de respecter un certain nombre de conditions. Les expériences et avis de plusieurs patrons de start-ups ont donc été pris en compte afin de vous offrir ces 6 conseils. Ils devraient a priori vous aider à lancer et faire prospérer votre entreprise aux USA.

Faites une bonne étude du marché avant de vous lancer

Il ne suffit pas d’avoir une idée d’entreprise pour réussir à s’installer aux USA. Le plus important réside dans l’intérêt que vos futurs clients pourraient tirer de vos produits et/ou services. En cas d’inadéquation, vous vous exposeriez à un fort risque de faillite. Il est toutefois possible quand on est une start-up de pivoter autour d’une thématique et de la réadapter selon les besoins de la clientèle cible. Assurez-vous donc que l’investissement que vous désirez faire en vaut vraiment la peine.

Il est aussi nécessaire de bien planifier votre road trip aux USA. Le plus urgent est l’établissement du visa de résidant et l’obtention de votre autorisation de voyage au pays de l’oncle Sam. Ainsi, vous pouvez consulter le site https://www.esta-officiel.com/ pour identifier les différentes pièces à fournir.

Trouvez de bons associés

Bien que le fait de constituer une équipe ne soit pas considéré comme une obligation, il est utile de savoir que la plupart des investisseurs aux USA privilégient les financements au profit des groupes. Une équipe parfaite doit compter entre 3 et 4 personnes. Vous aurez besoin entre autres de :

  • Personnes disposant de connaissances techniques en rapport avec les sites web et le domaine que vous souhaitez embrasser ;
  • Un spécialiste en communication et gestion des relations B2B et B2C ;
  • Un financier capable de vous aider à procéder à une analyse des comportements du marché. Il pourra ainsi vous aider à choisir les stratégies adaptées pour vous permettre d’atteindre rapidement vos résultats.

Pour trouver les bons associés, vous pouvez visiter les sites de mises en relation ou créer un compte sur les réseaux sociaux. Cela vous permettra de vous faire connaitre et susciter l’intérêt de personnes désireuses de faire comme vous.

Peaufinez votre stratégie de communication digitale

Évitez de vous rendre aux conférences et autres salons au tout début de votre entreprise. Misez plutôt sur des stratégies de communication ciblée. Pensez à créer des contenus de qualité à diffuser sur les principaux médias (Facebook, Twitter, YouTube…) et sur votre blog. Misez sur les webinaires, les tutoriels ou des articles répondant aux attentes de votre clientèle.

Réalisez des maquettes

Cette étape vient juste après la création de votre site internet, de votre logo et d’autres supports de communication. Pour chacune de ces opérations, il est conseillé de faire appel à une entreprise spécialisée. Mais, si vous avez au sein de votre équipe, les compétences nécessaires pour les réaliser en interne pourraient se révéler très économiques. Rendez visible le prototype pour recueillir les avis des consommateurs. Cela vous permettra d’apporter des améliorations.

Il est important d’éviter de tomber dans le piège la livraison d’un produit fini. S’il ne trouve pas bon écho auprès du public, vous aurez donc gaspillé de l’argent.

Pensez au financement de votre start-up

Plusieurs creusets peuvent vous servir de sources pour financer votre start-up aux USA. À titre illustratif, on peut évoquer les concours web organisés par certains incubateurs de start-ups. Vous pouvez également participer à des rencontres avec d’autres promoteurs de start-ups. Elles peuvent être d’excellentes occasions pour trouver des partenaires. Mais avant de vous y rendre, préparez votre speech pour convaincre vos auditeurs.

Une fois que vous avez franchi toutes ces étapes, il ne vous restera plus qu’à assurer la gestion de votre entreprise. Sa rentabilité dépendra non seulement de votre investissement, mais aussi de votre capacité à anticiper les probables changements.

Partager cet article !