Les risques sanitaires liés aux rongeurs : ce qu’il faut savoir

Les rongeurs constituent un grand danger pour notre santé. Ils peuvent porter des pathogènes qui causent des affections graves chez l’homme. Leur présence est également synonyme de dégâts considérables pour les bâtiments, détruisant tout sur leur passage, des fils électriques aux structures en bois. Quels sont les dommages que peuvent engendrer ces nuisibles ? Comment les éradiquer de votre environnement ?

Les maladies transmises par les rongeurs : un risque pour la santé humaine

La leptospirose est une infection transmise par les rats. Elle se propage principalement par contact avec de l’eau ou des aliments souillés par l’urine de ces animaux. Cette pathologie peut provoquer des symptômes qui vont d’une simple fièvre à des complications sévères telles que la jaunisse, des défaillances rénales ou des hémorragies internes. Comme l’indique le site sanipure.fr, en l’absence de traitement adéquat, elle peut entraîner des conséquences désastreuses sur l’organisme et même la mort. Le hantavirus est aussi un mal récurrent. Il survient lorsqu’une personne inhale des particules virales émanant des excréments ou de la salive de souris.

A voir aussi : L'assurance, comprendre pour bien la choisir

Les signes initiaux ressemblent à ceux de la grippe, mais peuvent s’aggraver vite, évoluant vers une détresse respiratoire aiguë. La tularémie est également une maladie engendrée par ces nuisibles. Elle est souvent caractérisée par des ulcères cutanés et une inflammation des ganglions lymphatiques. À l’époque du Moyen Âge, les rats et les souris étaient porteur et transmettaient la peste bubonique. Cette maladie a causé des centaines de morts à travers toute l’Europe. Si vous voyagez dans certains pays, surtout en Asie et en Afrique, les rongeurs peuvent être porteurs de la rage.

Risque sanitaire rongeurs

A lire en complément : Préparer sa piscine pour l'hiver : comment choisir un produit d'hivernage ?

Les dégâts matériels causés par les rongeurs

Les éléments en bois, les métaux légers et certains plastiques ne résistent pas à l’assaut des rongeurs. Les cadres de portes, les plinthes, les meubles et les charpentes peuvent être détruits, ce qui compromet la solidité et la sécurité des structures. Au fil du temps, ces dégâts peuvent poser des risques d’effondrement partiel des bâtiments. Ces nuisibles sont en mesure de détériorer les installations électriques. Ils sont attirés par les câbles, qu’ils grignotent fréquemment, exposant les fils conducteurs, ce qui entraîne des courts-circuits. Les interventions nécessaires pour réparer les pannes sont complexes et onéreuses. Ces animaux provoquent aussi des dommages économiques significatifs en contaminant les stocks alimentaires.

Leur présence dans les zones de stockage se traduit par des pertes massives de produits, affectant principalement les secteurs de la restauration et de la distribution. Ils véhiculent divers agents pathogènes qui peuvent rendre les provisions impropres à la consommation, générant des coûts supplémentaires en matière de gestion de la salubrité et de respect des normes sanitaires. Ils s’attaquent à l’isolation des murs et des toits. Ils creusent des tunnels et réduisent ainsi l’efficacité énergétique des bâtiments. Cette dégradation a un double impact : augmentation des dépenses et création de points d’entrée pour d’autres parasites. Les souris endommagent aussi les biens mobiliers. Tapis, divans, livres et accessoires de valeur ne sont pas épargnés. Ils utilisent ces matériaux pour construire leurs nids, ce qui peut causer la destruction d’objets personnels onéreux à remplacer.

Prévenir les infestations : les stratégies efficaces à adopter

Gardez votre environnement propre en éliminant miettes et débris alimentaires. Videz fréquemment les boîtes à ordures et stockez les nourritures dans des contenants hermétiques pour décourager les rats de s’installer. Inspectez les fondations, les murs et les toitures pour repérer toute fissure ou ouverture. Les rongeurs peuvent infiltrer des coins minuscules, alors bouchez ces accès avec des matières résistantes comme le métal ou le ciment. Gérez de manière appropriée vos déchets en veillant à ce que les poubelles extérieures soient toujours fermées avec des couvercles solides. Vous devez par ailleurs entretenir correctement votre jardin. Évitez de laisser des tas de bois ou de végétaux qui peuvent servir de refuge aux souris. Placez des pièges dans des zones stratégiques telles que les garages, les greniers et les sous-sols pour détecter toute activité suspecte.

Identifier une infestation de rongeurs : les signes avant-coureurs

Soyez à l’écoute des sons de grattements ou de déplacements légers. Ces bruits proviennent en général des combles, des cloisons ou des plafonds et peuvent indiquer que des rats se déplacent. La découverte de petites crottes foncées est une caractéristique évidente d’infestation. Les excréments de ces animaux sont sous forme de capsule et peuvent être trouvés le long des murs, près des espaces de stockage de nourriture et dans des cachettes comme les armoires et les tiroirs.

Des marques de morsures sur les meubles, les fils électriques, les structures en bois, ou sur les emballages alimentaires sont un indicateur clair de la présence de ces nuisibles. Ces parasites utilisent des matières souples telles que le papier ou le tissu pour construire leurs nids. Vérifiez les recoins isolés, les vides sanitaires et les zones derrière les appareils à la recherche des débris de ces matériaux. Une odeur persistante et désagréable peut en outre signaler une infestation. Cela peut être dû à l’urine ou même à des cadavres non visibles.

Solutions écologiques pour la dératisation : allier efficacité et respect de l’environnement

Optez pour les répulsifs naturels. L’huile de menthe poivrée est particulièrement recommandée : quelques gouttes sur des cotons dispersés aux points d’entrée peuvent dissuader les rongeurs. Le laurier, l’eucalyptus et la citronnelle sont aussi de bonnes alternatives. Ces plantes libèrent des arômes que les nuisibles trouvent déplaisants, créant une barrière olfactive. Pour maintenir leur efficacité, renouvelez souvent ces substances, car leur intensité diminue avec le temps. Cette technique est économique et sans risque pour les humains, contrairement aux produits chimiques.

Installer des nids ou des perchoirs pour les hiboux dans votre jardin attirera ces prédateurs naturels, excellents régulateurs des populations de souris. La présence des chats contribue également à lutter contre ces visiteurs indésirables. Les dispositifs à ultrasons offrent une approche non toxique pour éloigner les parasites. Ces appareils émettent des sons à haute fréquence qui sont désagréables pour les rongeurs. Bien que leur performance puisse varier selon l’environnement, ils constituent une option supplémentaire à considérer.

Solution écologique lutte contre rongeurs

Recours à des professionnels pour les infestations sévères

Les professionnels ont l’expérience requise pour évaluer l’ampleur de la situation et localiser les foyers d’activité des nuisibles. Ils utilisent des techniques avancées, souvent plus efficaces que les solutions maison. Ils peuvent ainsi éradiquer les intrus et limiter une aggravation des dommages. Un spécialiste fournira un traitement adapté aux spécificités de votre propriété et à la nature de l’infestation. Ce plan peut inclure une combinaison de méthodes de contrôle mécanique, comme l’usage de pièges et de produits chimiques. Les experts sont formés pour manipuler avec prudence des substances potentiellement dangereuses. Ils assurent que l’emploi de rodenticides et des outils se fait de manière sûre. Ils peuvent également vous aider à mettre en place des mesures préventives durables. Ils vous conseilleront sur les meilleures pratiques à adopter pour lutter contre les parasites, qu’il s’agisse des punaises de lit ou autres.

Déléguer cette tâche vous libère du temps. Avoir la certitude que des professionnels gèrent le problème apporte une tranquillité d’esprit, surtout dans les situations nécessitant une action immédiate. Vérifiez si le spécialiste est certifié. Ces accréditations garantissent qu’il est qualifié et a les compétences requises pour travailler. Choisissez une personne qui a de l’expérience. Une expertise spécifique peut faire une grande différence dans l’efficacité des traitements appliqués. Demandez un devis détaillé qui précise les méthodes à utiliser, la durée du service et le coût total. Cela vous aidera à comparer les offres et à éviter les frais cachés. Optez pour un prestataire qui fournit un suivi après l’intervention. Une entreprise sérieuse devrait proposer des visites de contrôle pour s’assurer que l’infestation est bien maîtrisée.

Articles similaires