Lifestyle

Quelle est la symbolique du chapelet ?

Dans un pays historiquement catholique comme la France, il n’est pas rare de croiser dans la rue des personnes qui portent à leur cou ou à leur poignet un chapelet. Si pour certains, il ne s’agit que d’un objet esthétique à arborer pour se donner un style, pour d’autres, il revêt une véritable symbolique. Mais quel est donc le sens de cet objet religieux ? Trouvez des éléments de réponse dans cet article.

Que représente le chapelet ?

Le chapelet est constitué d’une cordelette ou d’une chaînette, sur laquelle sont montés dans un ordre bien précis des grains, et dont l’extrémité se termine par une croix. Ces grains peuvent être fabriqués dans divers matériaux, les plus communs tels que le bois, le verre et le métal aux plus précieux tels que le cristal Svarowski, la Nacre ou encore l’Or. Vous pouvez par exemple trouver sur le Palais du Rosaire un chapelet en Nacre avec des paters en Cristal Swarovski.

Lire également : Que faire de son vieux téléphone portable ?

S’il fait toujours des adeptes en tant qu’accessoire de mode, notamment porté en collier, il occupe une place importante dans la vie de prière des personnes croyantes, notamment de celles de confession catholique ou orthodoxe. En effet, en plus d’être un objet religieux, il s’agit également d’un objet de prière. D’où l’expression : réciter le chapelet. Cette prière consiste à méditer les différents mystères de la vie de Jésus, le fils de Dieu, à qui est associée la Vierge Marie. On distingue 4 grandes catégories de mystères : joyeux, lumineux, douloureux et glorieux.

A lire également : Laissez-vous tenter par un week-end thalasso au bord de mer pour vous détendre !

Pour rappel, la prière est dans la religion chrétienne le canal utilisé pour s’adresser à Dieu, le Tout-Puissant. Pour ce faire, le chapelet fait office de symbole de dévotion. Il sert de repère dans la pratique. En effet, une personne qui prie avec un chapelet se sert des grains pour réciter sa prière, de manière répétitive : à chaque grain correspond une prière bien précise.

Comment réciter le chapelet ?

Il existe plusieurs sortes de chapelets dans la religion chrétienne, cependant, celui dont on parle le plus souvent est le rosaire. Ce dernier est composé de 20 dizaines soit 50 grains séparés à chaque dizaine par un pater, ainsi qu’une croix. À chaque grain correspond un « Ave Maria », autrement dit un « Je vous salue Marie ». Chaque pater représente un « Notre Père » tandis que la croix symbolise le « Credo », autrement dit le « Je crois en Dieu » qui n’est autre que la profession de foi.

Pour réciter le Rosaire, il faut tenir le chapelet dans la main et faire le signe de croix. Il faut ensuite faire défiler la croix et les différents grains en récitant les prières correspondantes. Pour clore chaque dizaine de grains terminée, il faut réciter une prière de louange – le « Gloire au Père » par exemple – en guise de conclusion. Et pour chaque séquence, il faut associer une intention de prière s’appuyant sur un passage de la vie de Jésus et de Marie qui soit en lien avec le mystère médité.