isolation mur
Maison

L’isolation phonique des murs chez soi ou dans les bureaux

Les bruits se propagent et constituent des nuisances sonores. Pour limiter la pollution sonore, il existe des solutions pour tous les budgets. Une bonne isolation phonique des murs permet de limiter la propagation des bruits. Et cela est valable aussi bien pour les bruits venant de l’extérieur que de l’intérieur.

Les bruits sont classés en différentes catégories : des solutions d’insonorisation pour chaque type de bruit

Dans un logement, on entend de nombreux bruits qu’on peut catégoriser. Il y a d’abord les bruits aériens qui viennent de l’extérieur et de l’intérieur (TV, conversation, métro). Et puis il y a les bruits d’impact ou solidiens qui sont le résultat d’une chute ou de déplacements d’objets. Les équipements font aussi du bruit (tuyauterie, chaudière, chasse d’eau). Aucune réglementation ne s’applique aux habitations et bâtiments construits avant 1970, même en cas de rénovation. Mais l’arrêté du 22 décembre 1975 pose un cadre légal sur les logements construits entre 1970 et 1996.

L’accent avait été mis sur les planchers et les cloisons. Depuis 2000, la Nouvelle réglementation Acoustique a subie des modifications par souci de standardisation. Les options d’isolation phonique varient avec les besoins et les matériaux. Les tarifs pour isoler les murs débutent à 125 euros/m², incluant la main d’œuvre. Les solutions quiet room et extrême s’adressent aux plafonds, il faut compter au minimum 175 euros/m². Selon le matériau du sol, il faut choisir entre ISO rubber, moquette ou parquet, il y a aussi ISO facile et chape. Même chose pour les fenêtres puisqu’il y a ISO cover, alu, PVC et bois. Il faut se rappeler que les ouvertures sont la priorité dans l’insonorisation.

Les spécialistes sont à votre disposition pour vos projets d’insonorisation, ils savent conseiller et déterminer quelle solution d’isolant acoustique de mur est la mieux adaptée.

Partager cet article !