Comment devenir conducteur de bus?

Le métier de conducteur de bus

Le conducteur de bus est un chauffeur qui assure le transport par route de personnes d’un point de départ vers un point d’arrivée. Cette trajectoire est prédéfinie par la compagnie de transports qui l’emploie et est constituée d’arrêts connus à l’avance afin de permettre la circulation des passagers. Il délivre les tickets de transport, encaisse l’argent et fait la déclare la recette journalière en fin de journée.

Le conducteur de bus doit :

Lire également : Comment éviter le vol vélo de selle ?

  • s’assurer du bon état du véhicule qui lui est affecté
  • A lire aussi : Calendrier 2017 à imprimer

  • S’assurer de la propreté
  • Rester courtois avec les clients
  • Faire preuve de sang froid
  • Veiller au respect des consignes de sécurité dans le bus

La formation pour devenir un conducteur de bus

Il n’y a pas de formation spéciale pour devenir conducteur de bus. Le prérequis principal est le permis de conduire de type D (Transport en commun). Néanmoins il est très apprécié des recruteurs que le candidat ait une certification comme le CAP d’agent d’accueil, un BAC en transports…etc et surtout une expérience antérieur en tant que transporteur.

Les qualités et compétences requises

Un chauffeur de bus est en contact permanent avec les personnes lors de son travail. La bonne marche quotidienne de ce travail nécessite des compétences et qualités à savoir :

  • Une capacité de maitrise de soi
  • L’amabilité et une aisance relationnelle
  • Une très bonne vue et audition
  • Une assiduité au travail sans faille : Le facteur temps est un élément déterminant.
  • Une bonne anticipation des risques
  • Savoir résoudre rapidement les problèmes dans les situations d’urgence
  • Conserver une bonne image de marque de son entreprise : Il est le représentant direct de la société de transport auprès du client

Les débouchés du métier

Le transport en commun est un secteur assez diversifié où il est possible de changer de milieu. Il est possible de travailler aussi bien pour les sociétés de transport public que pour les agences de tourisme ou les écoles. Il y a aussi la possibilité de conduire des véhicules spéciaux.

Nous pouvons citer :

  • Les sociétés de transports urbains et interurbains
  • Le RATP
  • Les agences de voyage routier

Sur ce dernier point, il peut arriver que le chauffeur de bus effectue des voyages de longues durées dans des régions éloignées : ce qui peut l’éloigner de sa famille.

Avec le temps, un chauffeur de bus expérimenté peut évoluer et devenir Chef de ligne ou contrôleur de bus.

Le salaire et les avantages

Le salaire d’un chauffeur de bus débutant est d’environ 1500 €. En plus du salaire, des avantages et primes peuvent s’y ajouter.

Le métier de conducteur de bus est passionnant car il permet d’être en contact avec différentes personnes. Toutefois, avec le temps , le chauffeur de bus peut être exposé à des douleurs lombaires (mal de dos) dues à la posture employée et un manque de suivi préventif.

 

Les compétences nécessaires pour être conducteur de bus

Le métier de conducteur de bus peut sembler simple, mais il nécessite en réalité de nombreuses compétences. La maîtrise du véhicule est bien évidemment primordiale. Le chauffeur doit être capable de conduire avec une grande précision et fluidité dans toutes les situations : en ville, sur autoroute ou encore sur des routes sinueuses.

En plus de cette maîtrise technique, le conducteur de bus doit aussi avoir un bon sens relationnel. Il est le premier contact entre l’entreprise et ses clients et se doit donc d’être accueillant et avenant. Une bonne communication est indispensable pour répondre aux questions des passagers ou gérer les éventuels conflits qui peuvent surgir.

Le chauffeur doit être apte à travailler seul comme en équipe selon les cas. Il doit faire preuve d’une grande autonomie tout en respectant les règles internationales ainsi que celles propres à chaque entreprise qui emploie ce genre de personnel qualifié.

Il faut aussi souligner que le travail du conducteur peut avoir des incidences physiques importantes : position assise prolongée pouvant causer des douleurs au dos, décalage horaire prolongé lorsqu’il effectue des voyages long-courriers, etc.

Bien sûr, un permis D (transport en commun) est nécessaire pour exercer la profession, mais il n’est pas suffisant car beaucoup d’autres critères sont pris en compte lors du recrutement, parmi eux :
• La possession possible d’un CAP agent d’accueil
• Un BAC professionnel spécialisé dans les transports
• L’expérience professionnelle antérieure

Certaines entreprises offrent même des formations complémentaires telles que la formation à l’éco-conduite, la formation de secouriste ou encore la formation à l’anglais.

Le conducteur de bus doit faire preuve d’un grand sens des responsabilités. Il est chargé du transport en toute sécurité et dans les meilleures conditions possibles des passagers qui lui sont confiés.

Être un bon conducteur de bus nécessite une combinaison de compétences techniques et relationnelles ainsi qu’une grande dose d’autonomie et de responsabilité. Les entreprises cherchent donc avant tout des candidats polyvalents capables d’assumer toutes ces tâches avec professionnalisme pour assurer leur qualité de service optimal au sein du secteur du transport public terrestre.

Les perspectives d’emploi et les salaires dans ce domaine

Le secteur du transport public terrestre offre des perspectives d’emploi intéressantes pour les conducteurs de bus. Effectivement, avec le développement des transports en commun et l’accroissement de la population dans certaines régions, il y a une demande croissante pour ce type de professionnels.

La concurrence peut être rude entre les entreprises qui opèrent sur un même territoire. Les chauffeurs doivent donc faire preuve d’une grande qualité de service pour fidéliser leur clientèle ou encore offrir un travail irréprochable afin d’être appréciés par leurs employeurs.

En termes de salaire moyen en France, un conducteur débutant peut espérer être rémunéré au SMIC. Cette rémunération est toutefois susceptible d’évoluer rapidement selon plusieurs critères tels que :

Selon ces critères et bien sûr selon les nouvelles recettes obtenues auprès des clients, le salaire brut mensuel oscille entre 1400€ et plus de 2000€ net. Il existe aussi des primes spécifiques telles que celles allouées aux chauffeurs effectuant du transport scolaire ou encore celles accordées aux détenteurs du permis D ainsi qu’à ceux ayant suivi une formation complémentaire obligatoire.

Pour évoluer professionnellement dans ce domaine, vous devez connaître les différentes réglementations en vigueur concernant les conducteurs de bus, ainsi que leur planning et la répartition des trajets.

Le métier de conducteur de bus est un travail qui offre une grande diversité et des perspectives d’avenir intéressantes. Les salaires sont attractifs et peuvent rapidement évoluer en fonction des compétences acquises par les chauffeurs. C’est donc une option viable pour ceux qui désirent travailler dans ce secteur spécifique du transport public terrestre.

Articles similaires