Quelles sont les conséquences de la maltraitance infantiles ?

La maltraitance infantile est une sorte de violence qui est faite sur les enfants et qui se manifeste de diverses manières. Faire du mal à ces êtres innocents a bien entendu des conséquences négatives sur leur vie. Cela peut se révéler aussi bien sur le court que sur le long terme. Il est de ce fait temps de prendre connaissance de ces impacts afin de prendre des résolutions drastiques contre ce fléau.

Les conséquences comportementales et socioaffectives

Quel que soit le type de maltraitance auquel font face les enfants, il est généralement remarqué sur le plan socioaffectif qu’ils sont en retrait. Parallèlement, ils sont dans la plupart du temps dans l’évitement. Chez les enfants maltraités, les conséquences se révèlent aussi par l’état d’anxiété et de dépression qu’ils font paraitre.

A lire aussi : Comment remplir une demande de CLCA ?

Ces enfants ont souvent des envies suicidaires et ne s’appliquent plus dans leurs études. De la même manière, les enfants maltraités ont une faible estime d’eux même. Ce sentiment de mal-être les poursuit tout au long de leur vie. Ceci les emmène à manifester des réactions agressives et impulsives. Au fil du temps, ils peuvent tomber dans la délinquance, la prise d’alcool et de drogue.

Tout en grandissant, il y a des risques que la maltraitance infantile crée chez les victimes des difficultés à comprendre ou à identifier les émotions des autres. Ceci dit, ils ont du mal à faire confiance et donc à s’attacher aux autres. La régulation de leurs émotions personnelles leur est aussi difficile. Cette violence se manifeste aussi dans leurs relations intimes. Aussi, les enfants victimes de maltraitance physique sont exposés à des risques de troubles alimentaires. Pour mieux comprendre ces aspects, le sujet de la maltraitance définition est important à considérer.

A lire en complément : Comment trouver le faire part idéal ?

Les conséquences physiques et cognitives

Que ce soit sur le court ou le long terme, en secouant par exemple un bébé, cela pourrait modifier sa structure cervicale. Des dommages permanents peuvent s’engendrer et lui causer plus tard des déficiences ou des retards psychomoteurs. Il aura ainsi du mal à apprendre ou aura des soucis visuels, auditifs, d’épilepsie ou être paralysé.

Dans certains cas rares, il peut en résulter un décès. C’est exactement le cas lorsque les tout petits font face à de la maltraitance. En termes neurologiques, les négligences ou les abus peuvent causer des soucis cognitifs ou d’attention. Cela pourrait se révéler dès l’âge de 3 ans et se manifester par un retard de langage ou des déficits de performances à l’école.

Sur le plan physique, les victimes sont exposées à de la malnutrition, des soucis de visions ou bucco-dentaires. Ils peuvent aussi être confrontés aux problèmes cardio-respiratoires, au diabète, à l’asthme qui perdurent jusqu’à l’âge adulte.

Conséquences économiques

La maltraitance infantile a également de graves conséquences économiques dans la vie des victimes. Cela a d’ailleurs fait l’objet d’une étude américaine durant laquelle des enfants maltraités ont été suivis de manière prospective pendant au moins 30 ans.

Au cours de cette période, il a été remarqué que ces derniers ont un niveau éducatif très bas. Cela les contraint à avoir beaucoup de difficultés à trouver un emploi. Bien qu’ils finissent par en trouver, le salaire qui leur est payé est nettement très bas. Il est difficile pour ces enfants maltraités de joindre plus tard les deux bouts sur le plan financier.

Articles similaires