Maison

Se chauffer cet hiver : 5 choses à savoir sur les cheminées

L’hiver est de retour avec ses vents glacials, c’est le moment parfait pour nettoyer les cheminées et les rallumer. Si vous n’en avez pas une, alors, c’est pour vous le moment d’en faire installer une avant que le froid commence à vraiment se répandre. Pour vous chauffer cet hiver, voici 5 choses à savoir sur les cheminées.

Les cheminées à foyer fermé sont les plus conseillées

Les cheminées à foyer fermé sont ceux les plus conseillées lorsque vous voulez en faire votre principal moyen de chauffage. L’insert présent fait que l’énergie produite ne se dissipe pas en même temps qu’elle est produite. Elle est plutôt emmagasinée par les matériaux de fabrication de l’insert et est ensuite redistribuée au fur et à mesure. La convection et le rayonnement sont les formes de diffusion les plus courantes. Faire installer une cheminée à foyer fermé est le conseil que vous donnera un cheministe compétent. Cependant, si vous ne voulez utiliser la cheminée que comme un chauffage secondaire, celle à foyer ouvert peut convenir.

A lire en complément : 3 types de bétons décoratifs pour votre maison

Les cheminées à foyer ouvert sont plus salissantes

Cela n’est désormais plus un secret, les cheminées à foyer ouvert sont très salissantes. Elles libèrent continuellement de fines particules de poussières qui se posent un peu partout sur les meubles. Le nettoyage des alentours directs de la cheminée devient alors indispensable au quotidien si vous ne voulez pas que cela forme plusieurs couches de poussière. Les cheminées à foyer ouvert sont recommandées pour être utilisées occasionnellement. Si vous devez l’utiliser fréquemment, il est mieux d’y rajouter un insert.

Les granulés et les bûches de bois sont les combustibles les moins coûteux

C’est un fait, les granulés et les bûches de bois sont les combustibles les moins coûteux du marché. Le bois est le moins cher de tous et se trouve facilement que ce soit sur le marché ou en pleine nature. Après le bois, les granulés sont les moins coûteux. Généralement, un stère de bois coûte entre 60 et 100 € selon le type de bois et la région dans laquelle on se trouve.

Lire également : Un jardin en ville ? C'est possible

Les cheminées à gaz et au bioéthanol sont les cheminées des temps modernes

Le gaz et le bioéthanol sont les combustibles pour cheminée les moins salissants. Ils ne laissent pas de poussière qui vous oblige à faire et refaire le nettoyage. Ils sont également très discrets pour la combustion. En gros, pas de crépitements, juste le calme et la chaleur.

Le ramonage doit se faire en moyenne deux fois par an

Pour les cheminées, il est recommandé de faire faire le ramonage une à deux fois par an. Cela permet de remettre les conduits à neuf, mais surtout de réduire les risques d’incendie. La suie présente dans les conduits peut être à la base d’un incendie ou encore d’une intoxication. Chaque propriétaire à l’obligation de faire le ramonage au moins une fois chaque année. Mais attention, cette opération doit être réalisée par des professionnels, c’est-à-dire des ramoneurs. Il ne vous revient pas à vous-même de le faire.