Qu’est-ce que le métier de stomathérapeute ?

Particulièrement spécialisé, le stomathérapeute joue un rôle vital dans la prise en charge de patients nécessitant des soins spécifiques. Ce professionnel infirmier dédié aux soins des stomies exerce une profession dont l’importance ne peut être sous-estimée. C’est donc avec une approche exhaustive que nous allons présenter cette figure clé du domaine médical.

Comprendre le rôle essentiel du stomathérapeute

Le stomathérapeute, aussi appelé entéro-stomathérapeute, est un infirmier spécialisé dans la gestion et les soins des stomies. Une stomie est l’ouverture créée chirurgicalement sur le corps permettant l’évacuation d’urines ou de matières fécales lorsque les voies naturelles sont obstruées ou dysfonctionnelles. Les patients porteurs de ces appareillages demandent une attention particulière qui nécessite une véritable expertise.
Le rôle du stomathérapeute va donc consister à assurer le suivi préopératoire pour expliquer concrètement au patient ce qu’est une stomie, le fonctionnement de l’appareillage, expliquer les changements à opérer dans son mode de vie. Il assure également le suivi postopératoire pour s’assurer de la bonne cicatrisation, aider à maitriser l’appareillage et entretenir la peau autour de la stomie.

A lire également : Les différentes pathologies de la main, symptômes et traitements

La formation spécifique du stomathérapeute

Devenir entéro-stomathérapeute demande une formation spécifique. En effet, bien que basée sur des connaissances infirmières, cette spécialisation requiert de développer ses compétences lors d’une formation comme stomathérapeute.. Cette formation se déroule en plusieurs étapes. Tout d’abord, le candidat doit être titulaire du diplôme d’État d’infirmier ou justifier d’une expérience équivalente dans le domaine de la santé. Il devra ensuite suivre un programme spécifiquement dédié à la prise en charge des patients stomisés.

  • Le tronc commun : Il est axé sur les bases théoriques nécessaires pour comprendre les différentes pathologies liées aux stomies, ainsi que leur prise en charge globale. Les futurs professionnels acquièrent également une bonne connaissance du matériel médical nécessaire à la gestion de ces affections.
  • Les enseignements pratiques : Ils comprennent notamment des stages cliniques et techniques permettant de développer des compétences en matière de soins, d’appareillage et d’éducation thérapeutique. Ce temps de pratique indispensable offrira aux apprenants toute la technicité requise pour des interventions de qualité auprès des patients.
  • L’examen final : Cette dernière étape est synonyme de validation des acquis à travers un examen final combinant une partie théorique sous forme d’étude de cas et une épreuve pratique.

Etre stomathérapeute : des compétences diversifiées pour des soins adaptés

Une fois sa formation complétée, le stomathérapeute dispose d’une large palette de compétences lui permettant de proposer le meilleur soutien possible aux patients appareillés. Ses tâches peuvent s’étendre bien au-delà des simples gestes médicaux, offrant souvent un véritable accompagnement psycho-social.

Lire également : 6 façons de prévenir les maladies chroniques et les infections

  1. Il assure les soins post-opératoires : L’infirmier spécialisé va surveiller l’évolution de la stomie après l’intervention chirurgicale, veiller à prévenir ou traiter toute complication pouvant survenir (infection, irritation de la peau…).
  2. Son rôle sera aussi d’accompagner les patients dans l’apprentissage de l’autonomie : Le patient doit apprendre à vivre avec sa stomie. Le stomathérapeute le forme à l’utilisation de son appareillage, à gérer efficacement ses fonctions d’élimination et à maintenir une hygiène stricte pour prévenir les complications.
  3. Le soutien psychologique occupe aussi une place importante dans la prise en main du patient par le stomathérapeute. En effet, si le corps souffre, le moral peut également être affecté par cette intervention qui modifie considérablement la vie quotidienne des patients. Ainsi, le soutien émotionnel et l’aide à l’acceptation de son nouveau mode de vie sont autant d’aspects du métier qui nécessitent une empathie, une écoute active et un sens aigu du relationnel.

Les perspectives d’évolution professionnelles pour le stomathérapeute

Métier passionnant pour qui aime allier technicité et humanité, le rôle de stomathérapeute offre des perspectives professionnelles intéressantes. Cette spécialisation reconnue peut ouvrir des portes vers des postes en établissement de santé, en cabinet libéral, voire dans le secteur de la recherche clinique ou de la formation. Le stomathérapeute peut également envisager de se spécialiser davantage sur certaines pathologies spécifiques (cancers digestifs, maladies inflammatoires intestinales…) ou types de soins (appareillage complexe, chirurgie réparatrice…), ce qui augmentera sa valeur ajoutée auprès des patients et des professionnels de santé.

L’importance sociétale du rôle du stomathérapeute

Au cœur de l’accompagnement des patients stomisés, le rôle social joué par le stomathérapeute est indéniable. Par son expertise, son dévouement et ses compétences humaines, il assure la qualité de vie et l’autonomie des personnes concernées. Il est un lien précieux entre le patient, la famille, les autres professionnels de santé, et participe activement aux prises de décision thérapeutiques. Sa présence à toutes les étapes du parcours de soins des patients stomisés en fait un acteur central pour ces derniers et leurs proches.

Articles similaires