Le compost, un atout pour l'environnement et votre jardin

Le compost, un atout pour l’environnement et votre jardin

Le compost est le supplément le plus important que vous pouvez donner à la terre de votre jardin sans de risque de pollution. Le compostage est un moyen simple d’ajouter des éléments nutritifs à votre jardin, qui alimentent la croissance des plantes et redonnent de la vitalité au sol appauvri. Le compost est également gratuit, facile à faire et bon pour l’environnement. Focus.

compost

Les avantages de compostage

Avec le compost, vous créez l’humus riche pour la pelouse et le jardin, qui donne des éléments nutritifs à vos plantes et contribue à retenir l’humidité dans le sol. Le compostage peut détourner jusqu’à 30% des déchets ménagers, destinés à la poubelle. Jardiner écolo offre une alternative naturelle aux engrais chimiques et de préserver l’environnement. Il réduit l’enfouissement des déchets, car un tiers des déchets mis en décharge sont constitués de matières compostables. L’utilisation de compost comme paillis, dans le sol ou le terreau de rempotage est bénéfique à bien des égards.

Le compost contient une gamme complète d’éléments nutritifs essentiels. Le compost contient des macro et micronutriments souvent absents dans les engrais synthétiques. Il compost libère des éléments nutritifs durant des mois ou des années lentement, à la différence des engrais synthétiques. Le compost enrichi le sol et conserve mieux les engrais. Le compost tamponne le sol, participe à la neutralisation des sols à la fois acides et alcalins, ce qui porte le niveau de pH à la plage optimale pour la disponibilité des nutriments pour les plantes.

Le processus de compostage

Vous devez démarrer votre tas de compost sur la terre nue pour mieux tirer profit des bienfaits du compostage. Cela permet aux vers et aux autres microbes utiles d’aérer le compost et de le transporter sur vos lits de jardin. Ajoutez les matériaux de compost en couches, en alternance humides et secs. Les ingrédients humides sont les restes de nourriture, des sachets de thé, les algues, … Les matières sèches sont la paille, des feuilles, des granulés de sciure de bois et la cendre de bois.

Ajoutez le fumier, les engrais verts comme le sarrasin, et les tontes de gazon, ou toute autre source d’azote. Cela active le tas de compost et accélère le processus. Gardez le compost humide en arrosant de l’eau de temps en temps, ou laissez la pluie faire le travail. Couvrez le compost avec du bois, des bâches en plastique ou des morceaux de tapis pour retenir l’humidité et la chaleur. Tournez avec une fourche ou une pelle pour aérer la pile et ajouter de l’oxygène à votre tas de compost.